En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.
Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.
Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/
J'accepte

Sonate au clair de lune

Interprétation un peu plus rapide que de coutume du fameux morceau de Beethoven "Moonlight Sonata". Piano solo, triste et subtil.

Plus de détails

29,00 € TTC

  • LICENCE STANDARD - Durée illimitée - 29 € TTC par musique
  • LICENCE DIFFUSION : TV, RADIO, CINÉMA, SPECTACLES - Durée illimitée - 59 € TTC par musique
  • LICENCE REPRODUCTION/VENTE - + de 500 copies - Durée illimitée - 69 € TTC par musique
  • LICENCE PUBLICITE INTERNET - durée illimitée - 99 € TTC par musique
  • LICENCE PUBLICITE TV/RADIO RÉGIONALE - Durée de 1 an - 99 € TTC par musique
  • LICENCE PUBLICITE TV/RADIO NATIONALE - Durée de 1 an - 999 € TTC par musique

En savoir plus

Le saviez-vous?

L'une des particularités les plus surprenantes de Ludwig van Beethoven est qu'il était sourd. Comment un musicien, un compositeur, peut-il ne plus posséder le sens que l'on imagine le plus important pour lui ?

C'est à ses amis géographiquement les plus lointains, mais en qui il a toute confiance, auxquels il se confie en premier : ceux qui vivent à Bonn notamment.

Lorsqu'il ne pourra plus rien cacher, il utilisera des cahiers de conversation dans lesquels ses visiteurs marquaient ce qu'ils voulaient lui faire savoir ou lui posaient des questions. De ce fait, il nous manque le plus important pour mieux appréhender la personnalité du composteur : ce qu'il leur répondait...

Voici quelques extraits de deux lettres, datées de 1801, dans lesquelles Beethoven dévoile sa surdité grandissante à ses amis.

Lettre à carl Amenda

Lettre de Beethoven à Karl Amenda,
violoniste et ami habitant le Duchée de Courlande.
Elle est datée du 1er Juillet 1801.

"... Sache que la plus noble partie de moi-même, mon ouïe, s'est beaucoup affaiblie..."

"... Quelle triste vie est maintenant la mienne ! Éviter tout ce qui m'est aimé, et à quoi je tiens..."

"... Oh, comme je serais heureux si mes oreilles étaient en bon état ! ...;"

"... Bien sûr, j'ai pris la résolution de me dépasser en surmontant tout cela, mais comment sera-ce possible ? ..."

"... Ce que je t'ai dit de mon ouïe, je te prie de la garder tout à fait secret, et de ne le confier à qui que ce soit..."

 

"... Depuis trois ans, mon ouïe est toujours devenue plus faible. cela doit venir de la maladie intestinale dont je souffrais déjà autrefois..."

"... Depuis presque deux ans, j'évite toute société, car je ne peux pas dire aux gens : " je suis sourd". Si j'avais n'importe quel autre métier, cela serait encore possible ; mais dans le mien, c'est une situation terrible..."

"... Dans la conversation, il est surprenant qu'il y ait des gens qui ne l'aient jamais remarqué ; comme j'ai très souvent des distractions, on met tout sur leur compte. Quand on parle doucement, j'entends à peine ; oui, j'entends des sons, mais pas des mots ; et d'autre part, cela m'est intolérable dès qu'on crie..."

Fiche technique

RythmeLent
ambiancetriste Mélancolique

6 autres produits dans la même catégorie :